PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

APPEL à des témoignages d’opposants divers au Center Parcs

Merci pour votre aide précieuse et urgente !

par PCSCP David.
Mis à jour le vendredi 5 décembre 2014

Nous nous adressons à vous aujourd’hui, adhérents et sympathisants, pour vous demander d’exprimer publiquement les raisons pour lesquelles vous êtes opposé.e personnellement à ce grand projet destructeur.

Mais aussi et surtout pour montrer aux élus porteurs du projet, politiques régionaux ou nationaux, qui usent de caricatures réductrices en traitant les citoyens opposants à ce type de projet d’extrémistes, de "djihadistes verts" ou de "zadistes" étrangers (en employant une connotation péjorative) que nous sommes en réalité des gens divers, et que nous sommes très nombreux à être du coin.
Montrons nos visages, les visages des mêmes citoyens qu’ils n’hésitent pas à solliciter en leur serrant la main quand ils ont besoin d’eux pour se faire élire !

A présent, Mr Cottalorda, successeur de Mr Vallini à la présidence du Conseil Général de l’Isère, affirme publiquement, pour justifier la suppression punitive des subventions du Conseil Général à la FRAPNA Isère, qu’elle rejoint les "extrémistes" en soutenant ou faisant appel à la désobéissance civile !
Quand on sait que la FRAPNA travaille sur ce dossier depuis 2009, et qu’elle a eu pour seul "tort" (aux yeux de Cottalorda) de déposer un recours devant la Justice, c’est tout simplement l’expression de la société civile que Mr Cottalorda inscrit dans "l’illégalité" !
Alors que tous les avis scientifiques et techniques sur le projet nous ont donné raison pour dire que ce dossier est hors la Loi sur l’eau et porte d’autres irrégularités, ce sont bien les élus qui se mettent eux-mêmes hors la loi en faisant passer en force ce projet et en se comportant en "extrémistes" de la croissance !

- Aussi, nous vous proposons de venir nous dire devant nos caméras, à visage découvert, en quelques mots, pourquoi vous êtes opposé.e à ce projet de Center Parcs dans les Chambaran, comment vous vous opposez, quelles sont vos actions, etc.

- Si la caméra ne vous convient pas, il est possible aussi de vous exprimer par écrit (en joignant si possible votre photo). (L’avantage aussi est que c’est plus rapide, car tout ça est assez urgent)
Exemple de canevas de témoignage :

Je m’appelle XYZ (nom ou pseudo), j’habite XYZ (département XYZ), je suis contre le Center Parcs Roybon pour telles et telles raisons, depuis XYZ années, je soutiens PCSCP de telle ou telle manière. + éventuellement : Par ailleurs, je soutiens tel ou tel autre collectif d’opposants, de telle ou telle manière , etc. + tout autre témoignage que vous jugerez utile.

Pour témoigner par vidéo, veuillez contacter Patricia par email qui envisagera avec vous le meilleur moment pour vous rencontrer, ou envoyez-nous directement vos témoignages écrits, par email de préférence, nous les publierons.

Merci pour votre aide précieuse et urgente !


12 Messages

  • APPEL à des témoignages d’opposants divers au Center Parcs Le 10 décembre 2014 à 11:16, par Pelloux-Prayer

    Sur le fond de cette triste affaire :
    Où sont les beaux espoirs générés par les textes votés sur le développement durable ?
    Où est l’intérêt général ?
    Sur le plan économique dans le seul espoir de retour sur investissement ?
    Sur le plan social par une grande majorité d’emplois à temps partiel avec des salaires en dessous du RSA ?
    Sur le plan environnemental avec le non respect de la loi sur l’eau ?

    Sur la forme :
    décider seul sans concertation préalable
    Prendre les citoyens organisés pour des moins que rien tout en se gargarisant de démocratie participative.
    Dans ces conditions la démocratie représentative a fait long feu !
    La violence quand et où commence-t-elle ?
    A quand le référendum local ?....

    Répondre à ce message

  • Alternative Le 30 décembre 2014 à 10:00, par Mazenq Anne-laurence

    Bonjour
    Pourquoi toujours détruire, défricher, casser, bref toujours faire payer à la nature le prix de notre "développement", en l’occurrence un projet de loisir et de consommation loin d’être indispensable au genre humain... Sans remettre en cause le fondement du projet, pourquoi ne pas lui donner une résonance vertueuse ? Pourquoi ne pas jouer un jeu gagnant/ gagnant en proposant à Pierre et Vacances de reconstruire, redonner vie à des espaces dévastés ? En isère nombreuses sont les friches industrielles, les no man’s land... Plutot que d’utiliser l’argent à couper des arbres pourquoi ne pas le consacrer à dépolluer la terre, enrichir le sol et replanter des arbres pour recréer la foret dans laquelle pourrait s’épanouir cette bulle tropicale ? Une alternative à proposer à Pierre et vacances qui redorerait ainsi son image (écolocompatible), légitimerait l’argent public investit et améliorerait l’acceptation locale ?

    Répondre à ce message

0 | 5 | 10

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Nos réseaux

Version imprimable de cet article Version imprimable